Maroc : Le clan Jaïdi et la famille royale

Le consul du Maroc à New York, Abdessalam Jaïdi, a été éclaboussé par un scandale dont l’acteur est son ex-épouse Luisa Estrella Jaïdi. Une affaire de fraude sur le visa et exploitation d’êtres humains.

Abdessalame Jaidi, règne sur la représentation diplomatique de l’Etat chérifien à New York depuis près de quatre décennies et sa principale mission, comme pour tout les Jaidi est exclusivement liée aux services achats des membres de la famille chérifienne sacrée.

La sœur d’Abdessalam, Rabiaa, vit également à New York et s’occupe surtout des relations publiques. Elle n’a aucune fonction diplomatique officielle mais son influence est grande en raison, notamment, de sa proximité avec le monarque.

Le clan Jaïdi et la famille royale sont liés depuis des décennies, c’est-à-dire depuis le règne de Hassan II, par des relations quansi personnelles. Abderrazak Jaïdi, le frère d’Abdessalam, occupe le même poste à l’ambassade de Paris, où il exerce également les mêmes fonctions : « manager » les voyages de M6 en France et faire le shopping pour la famille royale.

A l’instar de son frère aîné, Abdessalam, Abderrazak Jaïdi jouit en France de plus de pouvoir que tous ses supérieurs hiérarchiques successifs.

Chocolat, bijoux, voyages d’affaires, séjours de détente, costumes, vaisselles et surtout traite des blanches, notamment en provenance des pays de l’Est tout y passe pour assurer une longévité extraordinaire aux Jaidis.

Selon le blog « Demain Le Makhzen », « pour le trafic de créatures de rêve pour egayer les nuits agitées de certains membres mâles de l’illustre famille, Abderrazzak Jaidi comptait sur les services payants d’un certain Hicham Skalli, ami intime d’un membre de la Famille sacrée ». « Connu et pisté des services spéciaux de l’Hexagone pour son penchant démesuré aux poudre et chaire blanches, ajoute le blog, ce dernier s’est illusté cet été par une violente dispute dans une boîte branchée de Marbella. Devant le regard médusé du gotha r’bati et casablancais, le mec n’hesitait pas à faire prévaloir sa proximité des hauts lieux de la Capitale chérifienne. Et devinez l’objet de la dispute?….une blonde qui l’aurait nargué pour filet dans les bras d’un Espagnol ».

« Le Sieur Skalli aurait passé un mauvais quart d’heure chez les flics ébériques. Et ce n’était pas son premier coup d’essai. Déjà au début de l’été dernier, il a été convoqué par les autorités françaises, avec son Excellence le consul-ambassadeur de Paris, suite à une affaires de réseau de prostitution de l’Est qui comptait des mineures. Cette affaire qui a fait beaucoup de bruit dans les milieux initiés en France, a été étouffée au Maroc, et le Sieur Jaidi fut relevé de ses fonctions et assigné à résidence au Le consul du Maroc à New York, Abdessalam Jaïdi, a été éclaboussé par un scandale dont l’acteur est son ex-épouse Luisa Estrella Jaïdi. Une affaire de fraude sur le visa et exploitation d’êtres humains.Maroc. Son homme de main, fort de sa couverture princière n’a pas été inquiété et mène toujours son grand train au frais de la princesse entre son sérail Chérifien et ses folles nuits bien arrosées et poudrées entre Casablanca et Miami », conclue la même source.

Source : Maghreb Online

Tags : Maroc, consulat du Maroc à New York, Abdessalam Jaïdi, Luisa Estrella Jaïdi, fraude sur les visas, traite humaine, philipins, Abderrazak Jaïdi,

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.