Affaire SAMIR : Mohamed Al-Amoudi réclame des milliards au Maroc

Plusieurs propriétés appartenant aux gestionnaires et à l'entreprise ont été saisies et mises en vente aux enchères publiques au Maroc.

Etiquettes : SAMIR, Maroc, Mohamed Al-Amoudi, Arabie Saoudite, Coral,

L’homme d’affaires saoudien Mohammed Al-Amoudi, propriétaire du groupe Coral et principal actionnaire de la raffinerie SAMIR, a poursuivi le Maroc devant le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI) à Washington. Il réclame une indemnisation de 2,7 milliards de dollars (environ 27 milliards de dirhams) pour la faillite de son entreprise en 2016.

Le Maroc accuse toutefois Al-Amoudi de chantage et d’intimidation. Il aurait entravé la procédure de liquidation de la raffinerie en promouvant de fausses offres de rachat.

Il n’aurait également pas respecté ses obligations de moderniser et de financer l’entreprise. Il aurait abusé des bonnes intentions des autorités marocaines, qui considéraient et soutenaient la raffinerie comme une valeur stratégique.

Le tribunal de commerce de Casablanca a rejeté les arguments de la direction de SAMIR et a reconnu la possibilité d’étendre la procédure de liquidation judiciaire aux membres du conseil d’administration, dont Al-Amoudi lui-même.

Plusieurs propriétés appartenant aux gestionnaires et à l’entreprise ont été saisies et mises en vente aux enchères publiques.

#Maroc #ArabieSaoudite #SAMIR #CIRDI #Coral

Visited 9 times, 1 visit(s) today

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*