Maroc – Belgique : De Moor veut augmenter davantage les rapatriements

Depuis la fin de l'année dernière, le Maroc fournit à nouveau des documents de transit pour pouvoir renvoyer les personnes

Etiquettes : Maroc, Belgique, Nicole de Moor, migration, rapatriements,

Au cours des cinq premiers mois de cette année, 119 Marocains qui séjournaient illégalement dans notre pays ont été renvoyés de force. C’est plus du double par rapport à la même période l’année dernière. Cela ressort des chiffres de la secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration, Nicole de Moor. Selon la ministre CD&V, la nouvelle coopération avec le Maroc porte ses fruits.

Lors d’une mission gouvernementale en avril, le gouvernement fédéral a conclu de nouveaux accords sur le retour des Marocains en situation irrégulière. Cet engagement renouvelé permet, selon la secrétaire d’État De Moor, de renvoyer davantage de personnes en séjour illégal, en particulier celles ayant commis des actes criminels.

Mais même en préparation de cette mission en avril, la coopération avec le Maroc s’était déjà légèrement améliorée, selon la politicienne CD&V. Depuis la fin de l’année dernière, le pays fournit à nouveau des documents de transit pour pouvoir renvoyer les personnes. Auparavant, le retour n’était possible que si les personnes disposaient encore d’un passeport valide.

Depuis la mission à la mi-avril, les retours ont encore augmenté. Alors que, durant les premiers mois de cette année, en moyenne 14 Marocains sans séjour légal étaient renvoyés par mois, ce nombre est passé à 37 en mai. De Moor souhaite augmenter encore davantage les retours. Il y a quelques semaines, la Chambre a approuvé la politique de retour proactive de De Moor, donnant ainsi aux services plus de possibilités pour effectuer les retours.

#Maroc #Belgique #migration #rapatriements

Visited 6 times, 1 visit(s) today

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*