Facture d'un colloque sur le Maroc à 82.248 euros

0

—– Message transféré —-

De : Ralph BOUSSIER <rboussier@galilex.com>

À : aaamine145@yahoo.fr

Envoyé le : Mer 9 février 2011, 14h 47min 15s

Objet : actions à menées</rboussier@galilex.com>

Monsieur le Directeur Général.

Dans le droit fil de nos différentes conversations, je souhaitais juste fixer sur le papier nos échanges sur les perspectives d’actions qui pourraient être menées.

Comme je vous l’ai indiqué, chaque année, les réunions du Black Caucus avec une délégation sont un succès.

Toutefois, il me semble que nous pourrions capitaliser encore plus sur cet investissement en prolongeant celles-ci de rendez-vous réguliers avec les interlocuteurs qui ont pu être rencontrés à l’occasion des journées du Black Caucus.

C’est pourquoi j’avais suggéré de monter avec deux/trois intervenants des structures légères qui pourraient, tous les deux mois, aller à Washington rencontrer différents Congres men et leur exposer, à l’occasion de ces rencontres informelles autour d’un déjeuner ou d’un dîner, l’évolution du Royaume du Maroc.

Ceci peut également être prolongé compte tenu des opportunités que nous connaissons auprès, le cas échéant, de représentants de premier ordre à l’ONU.

Dans le même ordre d’idée, j’ai réfléchi et pris les contacts nécessaires pour pouvoir créer sous la même forme légère un réseau de sympathisants dans un premier temps puis d’amis dans un deuxième temps du Royaume, au niveau européen, qui ne sont pas encore suffisamment sollicités et qui ne connaissent pas suffisamment les atouts et l’évolution du Royaume du Maroc.

Cette démarche, qui peut prendre différentes formes comme par exemple des rencontres de deux/trois députés européens autour d’un petit déjeuner soit à Bruxelles, soit à Strasbourg, soit à Paris, doit être renforcée par l’organisation d’un colloque par an qui aura la particularité d’être répliqué à Bruxelles, à Rabat et à Washington.

Il m’apparait que, compte tenu des problèmes dont se fait l’écho en ce moment la presse française et du positionnement constant de réglementations américaines afférentes aux déplacements des parlementaires ou des décideurs significatifs, il va être de plus en plus compliqué et difficile d’organiser de simples déplacements, même s’il faudra malgré tout tenter de poursuivre ces actions mais avant que les choses ne retrouvent leurs normalité je propose de faire à paris des rencontres entre des hommes politiques français et marocains puisque les premiers vont regarder par deux fois avant de se déplacer.

Sinon, je suggère comme premier thème de colloque au mois de juin à Paris une opération qui pourrait s’intituler :

« Le Maroc, pôle de stabilité … »

A cet effet, je me permets de vous soumettre un budget prévisionnel qui bien entendu peut faire l’objet de toutes réflexions et amodiations en fonction de la dimension que l’on souhaite donner à de telles manifestations.

Je me tiens à votre disposition, Monsieur le Directeur Général, pour débattre de cela et vous prie d’agréer l’assurance de mes sentiments les plus dévoués.

Ralph Boussier

Leave A Reply

Your email address will not be published.