Maroc : Un policier accusé d’avoir reçu un pot-de-vin en échange d’un abandon de procédure judiciaire à Tétouan

Au Maroc, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) fait face quotidiennement au problème de la corruption des policiers chargés de la circulation.

Etiquettes : Tétouan, Maroc, corruption, pot-de-vin, direction des accidents de la route,

Un scandale de corruption secoue la direction des accidents de la route du gouvernorat sécuritaire de Tétouan : un policier accusé d’avoir reçu un pot-de-vin en échange d’un abandon de procédure judiciaire

Le commissariat de police judiciaire de Tétouan a ouvert, mercredi, une information judiciaire sous la direction du ministère public compétent, chargée d’enquêter sur les accusations de corruption et d’extorsion portées contre un policier en poste à la section des accidents de la circulation.

Selon un communiqué de la Direction Générale de la Sûreté Nationale, les officiers de la police judiciaire ont réagi sérieusement à la dénonciation déposée par une personne alléguant avoir été victime d’extorsion de la part du policier mis en cause, à qui il a été demandé de payer une somme d’argent en échange pour renoncer à une procédure judiciaire liée à un accident de la route.

Le policier a été placé en garde à vue sur instruction du Ministère public, dans le cadre de ses efforts pour découvrir tous les détails et circonstances de l’incident.

Sur le plan administratif, la Direction générale de la sûreté nationale attend l’achèvement des procédures judiciaires avant de prendre les mesures disciplinaires nécessaires à l’encontre de l’employé concerné, conformément au statut du personnel de la sûreté nationale.

#Maroc #police #corruption

Visited 1 times, 1 visit(s) today

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*