Le Maroc veut ouvrir de nouveaux marchés en Amérique latine pour importer des vaches

Etiquettes : Maroc, Amérique Latine, viande, boeufs, sécheresse, inflation, prix,

Rabat, 24 mai (EFE).- Le Maroc souhaite ouvrir de nouveaux marchés en Amérique latine pour importer des vaches compte tenu de « l’offre limitée sur les marchés européens et du coût élevé de leur importation », le tout dans le but d’atténuer la pénurie de viande rouge que connaît le pays du Maghreb en raison de la sécheresse.

Dans une réponse parlementaire écrite à laquelle EFE a eu accès, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche du Maghreb, Mohamed Sadiki, explique que la viande rouge a subi une augmentation des prix d’environ 20% en raison de la « sécheresse sans précédent » qui a touche le Maroc depuis trois ans.

Le ministre affirme que le manque d’herbe et l’augmentation du prix des aliments pour animaux (30% dans le cas des aliments locaux et 15% dans le cas des aliments importés) ont provoqué cette augmentation, en réponse à laquelle le gouvernement marocain a pris des mesures. comme le soutien à la production d’aliments pour animaux, la suspension des droits d’importation sur les vaches et enfin l’ouverture de nouveaux marchés en Amérique latine pour importer ces animaux, sans préciser à quels pays il fait référence.

Tout cela dans le but de contrôler le prix de la viande à l’approche de la fête musulmane du sacrifice ‘Aid al-Adha’, connue sous le nom de fête de l’agneau, prévue en juin prochain, l’un des événements les plus importants du calendrier musulman. EFE

Source : Infobae, 24/05/2024

#Maroc #viande #AmériqueLatine #marchés

Visited 7 times, 1 visit(s) today