Sumar promet une mission pour vérifier si les droits de l’homme sont respectés dans le territoire du Sahara occupé par le Maroc

Etiquettes : Sumar, droits de l’homme, Sahara Occidental, Maroc, Front Polisario, Union Européenne, Espagne,

La formation a assuré qu’elle défendrait que l’Union européenne (UE) reconnaisse le Front Polisario comme un interlocuteur légitime pour les questions liées au territoire.

EUROPA PRESS

La candidate de Sumar aux élections européennes, Estrella Galán, a promis qu’une de ses premières actions serait d’organiser une mission pour visiter les territoires du Sahara Occidental occupés par le Maroc , dans le but de vérifier si les droits de l’homme sont respectés dans la région, tel que défendu par Rabat.

Il a également assuré qu’il défendrait que l’Union européenne (UE) reconnaisse le Front Polisario comme un interlocuteur légitime pour les questions liées au Sahara, critiquant que Bruxelles ne lui accorde désormais pas ce statut.

C’est ce qu’a indiqué dans des déclarations aux médias après avoir rencontré au Congrès, le numéro quatre de sa liste, Manu Pineda (IU), avec le délégué du Front Polisario en Espagne, Abdulah Arabi.

Après cette réunion, Galán a également expliqué qu’ils allaient demander à la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO) d’élargir son rôle et de surveiller également le respect des droits de l’homme auprès de la population sahraouie.

La tête de liste de Sumar a souligné que la cause sahraouie est un engagement fondamental pour Sumar, étant donné que dans son programme il revendique la libre autodétermination du Sahara occidental, et que sa population « subit depuis trop longtemps les conséquences de ce déséquilibre ». dans l’ordre mondial. » . C’est pourquoi ils feront pression pour que leurs revendications soient inscrites à l’ordre du jour du Parlement européen lors de la prochaine législature.

Pineda a expliqué qu’il est vice-président de l’intergroupe sur le Sahara au Parlement européen et que dans cette législature, il a dénoncé les accords commerciaux de l’UE avec le Maroc, qui « gâchent les ressources du peuple sahraoui » , alors que leur seule légitime Le représentant est le Polisario.

Par conséquent, pour le prochain mandat, ils continueront dans cette voie. et défendre quelque chose « d’aussi simple » que le respect des résolutions des Nations Unies sur le Sahara occidental.

Il a également déclaré que l’enquête sur le soi-disant Moroccogate doit se poursuivre pour déterminer si le « lobby marocain » a « acheté la volonté » des positions institutionnelles dans l’UE.

Fuente : Publico, 24/05/2024

#Maroc #Marocgate #Espagne #SaharaOccidental #Sumar #Polisario #droits

Visited 7 times, 3 visit(s) today