Mohamed VI, le prince gay devenu roi du Maroc ne cache plus son penchant pour les hommes

Selon le média, cette absence de son épouse à ses cotés confirme le divorce annoncé entre le roi et son épouse. De plus, cette situation vient confirmer les révélations faites par le journaliste Ferran Sales sur l’homosexualité du roi du Maroc.

Le journaliste espagnol Ferran Sales Aige , dans son livre “Mohammed VI, le Prince qui ne voulait pas être roi”, fait allusion à des soupçons d’homosexualité du roi, ce qui est frappant étant donné l’intolérance qui caractérise la réaction envers les homosexuels dans le monde musulman.

Dans le livre, le journaliste affirme que le roi Hassan II, père de Mohammed VI, avait embauché au cours de son règne , un espion pour suivre les pas du prince qui poursuivait ses études à Bruxelles, où de nombreux témoignages le situaient dans des bars gays. Il a, évidemment, reçu de nombreux rapports à ce sujet.

Le journaliste rapporte dans son livre, que Hassan II a été très contrarié lorsqu’il a appris par le même espion que son fils recevait aussi de nombreux visiteurs masculins dans son palais princier de « Les Sablons » à Salé, près de Rabat.

Mohamed VI ne cache pas son homosexualité

En décembre 2016, le roi Mohammed VI du Maroc a reçu en audience au Palais royal à Marrakech Pierre Bergé, homme d’affaires français et chef de file du lobby LGBT français. Cette entrevue a été l’occasion pour le souverain de remettre à l’homme d’affaires français le Grand Cordon du Wissam Alaouite, ordre honorifique marocain créé en 1913.

Une distinction qui a suscité l’indignation des médias marocains et a renforçé les soupçons. « Comment on explique ce genre de nouvelles dans un pays où l’article 489 du Code pénalise toutes les formes de manifestation homosexuelle ? » commente la presse marocaine qui n’hésite pas à faire, de nouveau courir, les bruits sur l’orientation homosexuelle de son Roi.

A noter que Lalla Salma s’est mariée avec le roi du Maroc le 21 mars 2002. Deux enfants sont nés de cette union. Il s’agit notamment du prince héritier Moulay Hassan, âgé de 14 ans, et de la princesse Khadija, qui a 11 ans d’âge.

“Onze mois après leur séparation, la décision (le divorce, ndlr) est définitive et irrévocable et la femme qui a été l’épouse du monarque pendant 16 ans restera en dehors de toute vie publique, par-contre dans la sphère privée elle est toujours très présente dans la vie de ses enfants,” a ainsi rapporté le magazine Hola, il y a quelques mois.

Officiellement, aucune déclaration n’a été faite dans le sens du divorce annoncé. De même, aucun démenti du côté de la famille royale, encore moins au niveau du Cabinet royal.

Source : Echobuzz221, 27 fév 2019

Tags : Maroc, Mohammed VI, homosexuel, gay, prince gay,