EAU : Réponse de MBZ aux accusations de l’Algérie

Etiquettes : EAU, MBZ, Algérie, Mohamed Ben Zayed, Soudan, Sahel, terrorisme, Anwar Gargash,

Le conseiller diplomatique de MBZ répond, sans la nommer, à l’Algérie, pour se laver des accusations : Abou Dabi s’enfonce dans le mensonge

Le président des Émirats arabes unis, Mohamed Ben Zayed, MBZ comme se plaisent à l’appeler ses parrains occidentaux et accessoirement judéo-chrétiens, s’est cru obligé, cette fois, de répondre à l’Algérie qui, sans nommer son pays, l’a accusé d’être une menace pour la stabilité dans plusieurs régions du monde et de comportements hostiles à notre égard.

Pour s’essayer à cet exercice il a fait appel à un servant fidèle, « un répondeur automatique », prêt à libérer le fiel de sa plume pour satisfaire le plus offrant. C’est son conseiller diplomatique, Anwar Gargash, qui s’est vu confier la mission de répondre à notre pays. Il s’est fendu d’un tweet sur la plateforme X, non pour répondre aux reproches de l’Algérie mais pour verser dans des généralités du style » on ne veut que du bien à nos frères arabes », un refrain passe-partout qui cache en réalité toutes les velléités funestes de ceux qui se cachent derrière.

Il n’a pas déstructuré l’acte d’accusation porté par l’Algérie qui avait reproché à son pays, sans le nommer, d’être présent dans toutes les régions instables dans le continent africain et d’être derrière les coups fourrés qui ont plongé la Libye dans la crise, ont poussé le Soudan vers le déchirement et la région du Sahel dans les bras des groupes terroristes islamistes.

Son tweet, une tentative de prose qui n’a aucun fondement politique et qui est loin du discours diplomatique image qui use souvent de métaphore, ne répond à aucun des reproches de l’Algérie. « Bizarre l’attitude d’un pays frère, lointain, qui use de clins d’œil et d’insinuations dans ses relations avec les Émirats arabes unis et pour nous attaquer. Ne pas répondre aux provocations et la patience face aux attaques sont notre voie et un trait de caractère de la direction de notre pays qui considère que les relations avec les pays frères sont une priorité et un axe fondateur de notre politique », a indiqué la voix autorisée et probablement chichement rétribuée par MBZ.

Les Émirats sont un élément dans la dynamique de déstabilisation de plusieurs régions dans le monde. Ils ont été profondément impliqués dans la chute de Kadhafi et de la plongée de la Libye dans une crise politique et sécuritaire qui reste encore insoluble. Ils ont été derrière la guerre civile que vit le Soudan et sont les pourvoyeurs en armes des groupes terroristes qui activent dans la région du Sahel.

L’Algérie a asséné ses vérités et accusé les Émirats arabes d’être l’auteur de comportements hostiles et inamicaux et dans sa tentative de rejeter ces accusations qui l’accablent, ce pays s’est emmêlé les pinceaux et à montrer qu’il est pris de gêne quand il est attaqué sur le dossier de son soutien inconditionnel à Israël et aux pays qui ont signé les accords Abraham, de normalisation de leurs relations diplomatiques avec l’entité sioniste.

Ou, pire encore, quand son implication dans le trafic d’armes au profit des groupes armés qui activent en Afrique est dévoilée au grand jour. Les Émirats ont tenté de répondre à l’Algérie. Ils n’ont rien dit et se sont contentés de rappeler qu’ils ne veulent que du bien à leurs frères arabes ; ce qui est catégoriquement démenti par les nombreuses crises qu’ils ont créées et alimentées à travers le monde.

Slimane B.

Le Courrier d’Algérie

#Algérie #EAU #Emirats #MBZ #AnwarGargash #Soudan #Sahel #Terrorisme

Visited 1 times, 1 visit(s) today