Maroc : Mohammed VI, patron de la prochaine fashion week

Un tour au café du coin pour prendre l’expresso le moins cher, un jogging ou une tournée organisée au moment opportun, et voilà comment on passe du statut de roi-prédateur pour certains observateurs à celui de roi des pauvres pour le grand nombre, dans un pays où les bidonvilles pullulent par endroits, et où les inégalités se creusent chaque jour un peu plus.

Le roi du Maroc est un roi proche de ses sujets, qui n’hésite pas à opter pour des tenues casuals quand il chille dans les villes du monde entier. Mais quand on a grandi en portant des chaussettes en or massif et des vestes en crocodile du Nil, on est vite perdu quand il faut se chercher de la sape à H&M pour faire populaire. Du coup, on a eu droit à des faux pas de génie.

Tout le monde ou presque a taillé le prince héritier de Thaïlande quand ce dernier s’était rendu à Munich en taille basse top moulant avec son chihuahua dans les mains. La presse a salement balancé en disant notamment qu’un futur monarque ne devait pas s’habiller comme s’il sortait d’une soirée agitée à Pattaya, mais il n’est pas le seul dont le style pique les yeux dans les monarchies du monde entier.

On se rappelle notamment du prince Harry qui, après une bonne nuit de picole, s’était déguisé en officier nazi, en oubliant un peu vite que le tonton de sa mamy avait perdu son titre de MVP parce qu’il se demandait si les nazis avaient un coeur qui battait sous leur uniforme.

On a aussi Juan Carlos, qui posait sereinement avec son gilet de chasseur pour aller casser de l’espèce protégée en Afrique, tout ça avec l’argent du contribuable espagnol. Une approximation en terme de style qui lui a d’ailleurs valu son trône.

Mais niveau sape, celui qui collectionne les fautes ces derniers temps, c’est sans conteste sa Majesté M6.

On vous propose donc une virée exceptionnelle dans la garde-robe extraordinaire du souverain de la monarchie chérifienne (Stéphane Bern’s Voice)

Les impairs vestimentaires de M6 (ou imper’, si on reste dans le jeu de mots façon Laurent Ruquier) sont avant tout le fruit d’une position hautement paradoxale: Comment laisser penser au peuple qu’on est le roi des pauvres, quand on est assis sur une fortune estimée à plusieurs milliards de dollars, capable de faire passer l’émir du Qatar pour un ouvrier clandestin?

Une redistribution équitable des richesses du pays et la création d’un système méritocratique, ça peut être pas mal pour arriver à cela, mais ça coûte cher, et ça prend du temps. Or on n’en a pas forcément du temps, quand on doit faire des tours en Lamborghini ou en jet-ski.

Du coup, il y a un moyen plus simple pour assurer son image de roi proche du peuple: la communication.

Un tour au café du coin pour prendre l’expresso le moins cher, un jogging ou une tournée organisée au moment opportun, et voilà comment on passe du statut de roi-prédateur pour certains observateurs à celui de roi des pauvres pour le grand nombre, dans un pays où les bidonvilles pullulent par endroits, et où les inégalités se creusent chaque jour un peu plus.

Hé, salut les djeun’s

Depuis son accession au trône en juillet 1999, M6 a toujours cherché à casser les codes d’une monarchie guindée en proposant des poses et des situations atypiques pour un monarque de droit divin comme lui. Et si poser en T-shirt ou dans sa piscine avec ses rottweiller peut se révéler sympa quand on a 20 ou 30 ans, le malaise devient palpable quand on fait la même chose avec moins d’abdos, la cinquantaine passée.

La volonté de décontraction du roi du Maroc et son obsession jeuniste en ce moment, ça rappelle un peu le tonton de 50 berges qu’on a tous et qui veut absolument danser sur le truc qui marche dans les dîners de famille (genre maître Gim’s en ce moment) en faisant des grands gestes avec les bras comme K-mel d’Alliance Ethnik en criant « Alors, les djeun’s ça dépote! ». Vomi dans la bouche rien qu’en y pensant.

On vous a donc fait un compilation des meilleurs looks décontractés de Sa Majesté. On tient particulièrement à remercier son styliste (photo ci-dessous) pour toutes ces trouvailles.

L’enfer de la mode

On commence soft avec ce Marcel-tunique assorti d’un magnifique bermuda artisanal. Une tenue que certains pourraient qualifier d’ambiguë. On notera au passage que le Roi est aussi un admirateur de Kanye puisqu’à la salle de sport, il semble être en mode : « All chest no legs » comme en attestent ses mollets de Duc.

Ces photos ont été prise lors d’un voyage en Afrique Sub-saharienne; voyage qui lui a permis de promouvoir l’artisanat Rifain, comme en atteste ce magnifique Marcel:

Ce récent voyage en Afrique a aussi eu quelques effets sur le souverain qui s’est découvert une âme de Sapeur :

On a aussi beaucoup apprécié le cosplay récent de Pascal Obispo:

Récemment, on a appris que Sa Majesté se fournissait chez Desigual pour certains de ses vêtements… Voilà, je peux pas vous dire plus.

Desigual, qui est, pour rappel, la cause de 12 décès en moyenne par an en raison de crises d’épilepsie et de 3789 divorces au sein du personnel de l’Education Nationale pour la seule période 2013.2014. Un style à proscrire absolument surtout quand on est un monarque en exercice et qu’on a plus de 50 ans parce que là:

Il est temps de redonner ses lettres de noblesse à la royauté en adoptant un style plus en phase avec sa position, parce que sinon on risque de le vanner comme le prince Jean aka « le roi de mauvais aloi » dans Robin des Bois.

Scatophages

Tags : Maroc, Mohammed VI, Fashion, mode, selfies, roi des pauvres,

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.