Ahmed Charai s’en prend au Prince Hicham…depuis Washington

Lors des événements du Mouvement 20 Février (2011), la MAP a proposé plusieurs articles contre le Prince Hicham Alaoui. Ils n’ont pas été acceptés par Yassine Mansouri. Celui-ci a été écrit en anglais et aux Etats-Unis. Son auteur n’est autre qu’Ahmed Charai.

USA-Maroc-Politique

Le Prince Moulay Hicham semble prôner une alternative à la monarchie au Maroc (FPRI)

Washington, 2 Fév (MAP) – Le cousin de SM le Roi Mohammed VI, le Prince Moulay Hicham, semble chercher une alternative au régime monarchique au Maroc, qui serait similaire à l’ancien système de Ben Ali en Tunisie ou de l’actuel régime en Syrie, écrit le Foreign Policy Research Institute (FPRI), un think tank américain spécialisé dans la politique étrangère US.

Dans une analyse sous le titre: « L’exception marocaine », le FPRI releve que le « prince rouge » fait partie d’une minorité d’acteurs marginaux qui ont fait le choix de miner de l’extérieur la stabilité du système marocain, ajoutant dans ce sens que Moulay Hicham avait par le passé forgé une alliance avec Nadia Yassine, fille du leader d’Al-Adl Wal Ihsane et affirmé que le Maroc ne devrait pas craindre la montée des extrémistes islamistes.

« Le Prince Hicham a enrôlé un petit groupe de journalistes qui sympathisent avec lui afin de servir sa cause », poursuit l’auteur de cette analyse, Ahmed Charai, soulignant qu’il est regrettable que le prince n’ait pas décidé de rentrer au Maroc et de s’engager dans l’arène politique du pays.

« Lorsqu’il le fera éventuellement, il aura l’occasion de plaider sa cause directement auprès des gens, au lieu de le faire par personnes interposees et ce en vue de consolider les progrès vers un gouvernement libre et représentatif au Maroc », conclut-il. (MAP).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *