Une une délégation marocaine prend part au petit déjeuner organisé par les sénateurs Harry Reid et Patty Murray

La mobilisation d’une délégation marocaine pour prendre part au petit déjeuner qu’organisent les sénateurs Harry Reid et Patty Murray ne semble pas constituer une initiative probante.

Il s’agit en effet d’un événement considéré comme mineur sur le plan politique et dont le principal objectif est de collecter des fonds. Les sénateurs du Caucus démocrate ne seront d’ailleurs représentés dans leur quasi majorité que par leurs staffeurs.

Les principaux concernés par cette initiative restent des acteurs locaux (investisseurs, groupes de pression , hommes d’affaires américains …) qui tablent sur le Caucus démocrate pour servir leurs propres intérêts et qui suivent dans ce cadre assidument les activités de cette institution.

La présence d’une délégation étrangère sans projet concret susceptible de capter l’intérêt de leurs convives pourrait ainsi paraitre insolite. Le temps pour engager un début de discutions fructueuses risque en outre d’être trop limité, la rencontre devant durer moins d’une heure.

La présence de M l’Ambassadeur et ses diplomates en charge des relations avec le sénat pourrait toutefois être justifiée. Elle s’inscrit en effet dans la continuité d’un travail de sensibilisation récemment entrepris par son équipe auprès des sénateurs Herber Kohl, Sherrod Brown, Jesse Francis “Jeff” Bingaman Jr et Thomas Stewart Udall, tous membres dudit Caucus. Ces derniers qui subissaient l’influence néfaste du sénateur pro-polisario Patrick Leahy tendent depuis à prendre une position plus équilibrée concernant l’affaire du Sahara.

Quant à l’implication de maitre Boussier, la contribution du consultant Tobby Moffet semble plus appropriée. Il s’agit en effet d’un produit du terroir qui en tant qu’ancien congressman, connait le langage à tenir devant ses comparses politiques du sénat. En outre, la notoriété et l’estime que lui vouent plusieurs représentants démocrates font de lui une source d’intérêt crédible et appréciée des sénateurs et staffeurs.

A la lumière de ce qui précède , en termes de rentabilité tant sur le plan financier qu’opérationnel , la présence d’une délégation composée de M l’Ambassadeur, son équipe de diplomates en charge des relations parlementaires, du lobbyiste Tobby Moffet et de son Vice Président for International Business auprès du groupe Moffett, Talal Belghiti, suffirait amplement pour effecteur le travail de promotion nécessaire auprès des staffeurs et autres personnalités qui assisteront à cet évènement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *