Le Mouvement 20F a poussé le Maroc à acheter la version francophone du magazine Foreign Policy

Les événements du dénommé Printemps Arabe et les manifestations de la jeunesse du Mouvement 20 Février ont semé la panique au Makhzen du Maroc. Aux Etats-Unis, les agents de la DGED, Ahmed Charai à leur tête, ont remué ciel et terre pour éviter que l’administration américaine ne s’aligne aux côtés des manifestants marocains. Ahmed Charai a été arrèté dans l’aéroport de Dulles le 14 septembre 2011 en possession de 10.000 dollars non déclarés à la douane américaine. Argent destiné à payer des lobbyistes et des journalistes dont la mission était d’édulcorer le régime de Mohammed VI.

Dans ce contrexte, la DGED a acheté une licence pour la création d’une version francophone du magazine américain Foreing Policy pour la somme de 20.000 dollars annuels (voir facture). Lorsque le régime a assuré ses arrières et n’avait plus rien à craindre, Ahmed Charai, qui a été chargé de diriger cette publication, a reçu l’ordre de l’arrêter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *