En bref – 3 janvier 2018

0

— Le Maroc n’en finit plus de susciter l’exemple en matière de corruption et d’échec économique. Après les déclarations du président éthiopien à propos de la corruption, c’est au tour de Gunther Oettinger, le commissaire européen au budget et aux ressources humaines, de mettre en garde la Grande-Bretagne sur l’échec d’un accord avec l’Union européenne et dont il prédit qu’il mettrait la Grande-Bretagne au même niveau que le Maroc ou l’Azerbaïdjan.
— Dans une interview récente, Mahi Binebine, artiste et frère de Aziz, rescapé de Tazmamart déclare que sous Hassan II, son père qui fut le bouffon du roi, avait plus de pouvoir qu’un ministre. En 2018, rien n’a changé, les ministres n’ont toujours aucun pouvoir et continuent d’obeïr, le petit doigt sur la couture du pantalon aux instructions et aux ordres de l’entourage royal. Malheur à celui d’entre eux qui serait tenté de s’y soustraire !
— L’Office des changes s’apprêterait à enquêter sur les biens immobiliers que des marocains ont illégalement acquis à l’étranger. Encore un effet d’annonce avec un prévisible pschittt final. Une spécialité bien marocaine. Car voyez-vous, entre le premier concerné, j’ai cité le roi-clown et le dernier, soit le citoyen Lambda, il y a foule. De la famille de Machin, des enfants de machins, des ministres, des sinistres, des ambassadeurs, des secrétaires d’Etat, des secrétaires tout court, des industriels, des escrocs, des voleurs, des trafiquants de drogue, des maîtresses, des poules (aux oeufs d’or), des putes, des maquereaux, des maquerelles…….Une liste longue comme dix bras à la puissance n et dont seulement une infime partie pourrait être inquiétée, (notez le conditionnel) sans que jamais tout ce raffut n’aboutisse. Et pourtant, il faudra bien que toute cette faune interlope, passe à la caisse ou à la casse. Ce sera au peuple de décider, le moment venu !

Leave A Reply

Your email address will not be published.