Dépenses du lobbying à l'ambassade du Maroc à Washington*

  1. le Premier Ministre

J’ai l’honneur de vous informer de ce qui suit:

Jusqu’à la fin du mois de mars 2006, l’Ambassade du Maroc à Washington utilisait les services du cabinet de lobbying «Livingston Group» dont les honoraires s’élevaient à 500000 US dollars par an.

À la fin du mois de mars 2006, il avait été décidé de ne pas renouveler le contrat du groupe Livingston. Aucun autre cabinet n’a été recruté depuis.

À la suite des élections du mois de novembre dernier et compte tenu des efforts supplémentaires que nous devrons déployer au Congrès et au Sénat dans les prochains mois, notamment en ce qui concerne l’affaire du Sahara, mais aussi le MCA, il s’avère nécessaire de faire appel de nouveau aux services de lobbyistes.

L’Ambassade suggère de recruter M. Toby Moffett, ancien congressman, qui était chargé des représentants démocrates au sein du groupe Livingston. M. Moffett s’est toujours montré très efficace et d’un excellent conseil lorsque notre Ambassade utilisait les services de Livingston. Il jouit manifestement de beaucoup de respect au sein du parti démocrate dont il a conduit avec succès les élections dans son état du Connecticut.

  1. Moffett demande des honoraires de 15 000 dollars par mois, soit 180 000 dollars par an.

Il est probable que nous devrons également faire appel aux services d’un lobbyiste républicain dont les honoraires s’élèveront probablement aussi à 15 000 dollars par mois soit 180 000 dollars par an.

L’ensemble représentera donc un total de 360 000 dollars par an.

Le Congrès étant déjà en session il faudrait procéder de toute urgence au recrutement de ces lobbyistes.

L’Ambassade, qui ne dispose d’aucun moyen, doit faire face à des dépenses considérables en matière de représentation et les crédits dont elle dispose sont absolument insuffisants. Au cours de quatre dernières années, la différence a été compensée par l’ambassadeur sur ses propres deniers. De plus, aussi bien l’ambassadeur que ses collaborateurs sont obligés de se déplacer dans l’ensemble des Etats-Unis pour mener à bien la mission de l’Ambassade. Il s’agit, dans le cadre de la promotion de notre pays, de participation à des conférences sur le Maroc, de rencontres avec les dirigeants d’entreprises etc. . Notre Ambassade a également entrepris une politique destinée à contacter et à mobiliser la communauté marocaine à travers le pays. C’est ce qui a été fait au cours des trois dernières années, la plupart du temps aux frais de l’ambassadeur et des diplomates eux-mêmes, avec des résultats remarquables et des réactions très positives de la part de nos compatriotes.

Souvent notre Ambassade, faute de moyens, n’a pu organiser ou participer à des manifestations culturelles ou politiques, auxquelles les autres ambassades prenaient part.

Alors que la plupart des autres missions diplomatiques, notamment arabes, font des cadeaux aux responsables locaux, notre Ambassade est contrainte de garder un profil très bas au moment des fêtes.

C’est pourquoi, il serait souhaitable qu’au moins la différence de 140 000 dollars, entre les 500000 dollars précédemment versés au groupe Livingston, et les 360000 dollars que coûteront les nouveaux lobbyistes soit attribuée à l’Ambassade pour qu’elle puisse faire face aux dépenses générées par ses différentes activités. D’ailleurs cette somme  pourrait être puisée sur les 500 000 dollars économisés en 2006 du fait qu’il n’a pas été fait appel à des lobbyistes.

Il faudrait donc envoyer une somme minimum de 545 000 dollars à l’Ambassade à Washington, correspondant aux 500 000 dollars pour le lobbying et les Activités de l’ambassade et 45000 dollars que notre pays doit encore au groupe Livingston, pour ses services du mois de mars 2006 qui n’ont toujours pas été réglés.

*Note du 19 janvier 2007

Comments are closed.