Les villes de Ceuta y Melilla dans les relations hispano-marocaines

0

La question de Sebta et Melilia figure parmi les différends latents qui risquent à tout moment de compromettre les efforts de l’Es`pagne et du Maroc en vue d’instaurer une relation apaisée et durable, souligne une note du ministère marocain des affaires étrangères.
« Aussi,  la sensibilité de cette question quant à la marocanité de ces enclaves a-t-elle toujours été abordée avec subtilité », ajoute la note datée de janvier 2012.
« Il est à rappeler qu’au titre des années 2006 et 2007 les visites respectives du Chef du Gouvernement espagnol et des Rois d’Espagne à Sebta et Melilia, avaient suscité une nouvelle tension entre les deux pays », ajoute-t-elle.
Selon cette note, « en décembre 2011, le groupe parlementaire « coalicion Caballas » de Sebta avait présenté uen proposition à l’Assemblée plenière au sujet de l’intégration de la ville de Sebta dans l’union dounière, avec un régime similaire aux régions ultrapériphériques. Le groupe évoque l’exemple des Canaries qui font partie de l’Union Douanière depuis 1986 ».
« En janvier 2012, M. Abdelmalek El Berkani (PP) a été nommé délégué du gouvernement espagnol à Mélilia », conclue la note.

Leave A Reply

Your email address will not be published.